Télécharger
CR de la réunion du collectif migrants du 15 mai 2017
CR collectif migrants 15 mai 17.pdf
Document Adobe Acrobat 96.5 KB

Télécharger
Soirée du 4 mai
A4 - CALABRIA - Définitif.pdf
Document Adobe Acrobat 905.9 KB

Face aux violations des droits fondamentaux des personnes migrantes et réfugiées à la frontière franco-italienne, cinq ONG renforcent leur soutien aux acteurs locaux français et italiens

(Nice/Paris, le 27/04/17) Amnesty International France, La Cimade, Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières et le Secours Catholique-Caritas France s’engagent à accroître leur coopération dans la région transfrontalière franco-italienne. Cette démarche se traduira par un soutien dans la durée aux solidarités locales et par une coopération avec les partenaires italiens afin de répondre à l’urgence de protéger et de défendre les droits des personnes réfugiées et migrantes.

Réunis à Nice, les 26 et 27 avril, avec de nombreux acteurs locaux et partenaires italiens*, les représentants des organisations ont partagé le constat que perdurent de graves violations des droits fondamentaux des personnes migrantes et réfugiées. La situation à la frontière franco-italienne et dans la vallée de la Roya ne cesse de se détériorer. Épuisées par un parcours migratoire violent, les personnes exilées qui cherchent à poursuivre leur route sont bloquées à cette frontière. Quand elles réussissent à la franchir, elles sont confrontées à de nombreuses violations de leurs droits.

Nos cinq organisations ont décidé de renforcer leur travail commun avec les acteurs locaux français et italiens afin de construire durablement une collaboration opérationnelle, juridique et de plaidoyer auprès des autorités des deux pays.

Trois objectifs majeurs ont été identifiés :

- Soutenir sur le plan sanitaire, social et juridique les associations et les citoyens dans leurs actions de solidarité, tout en les protégeant contre les menaces et les poursuites.

- Dénoncer les défaillances des autorités françaises et les violations des droits fondamentaux des personnes réfugiées et migrantes, dont des mineurs non accompagnés, tout en recherchant le dialogue avec les élus locaux sur l’accueil et la protection de ces personnes.

- Construire un travail transfrontalier avec les partenaires italiens - associations et élus - sur le plan opérationnel (protection et accueil des migrants) pour favoriser l’émergence d’une réelle solidarité européenne de part et d’autre de la frontière.

En dépit des mesures de dissuasion déployées par les autorités françaises et italiennes, nous réaffirmons notre détermination à soutenir activement les initiatives de solidarité des acteurs locaux et de nos équipes, et à alerter et interpeller, ensemble, les autorités sur cette crise de l’accueil.

*Liste des associations présentes

Italie

Terre des Hommes Italie, Intersos, Amnesty International Italie, MSF Italie, Caritas Ventimiglia San Remo, Weworld

France

ADN, LDH, Collectif citoyen 06, COVIAM, Pastorale des migrants, Syndicat des avocats de France, Roya citoyenne, Forum réfugiés, ANAFE, Habitat et citoyenneté

Contacts presse

Amnesty International France I Véronique Tardivel – 01 53 38 66 00 / 06 76 94 37 05 spresse@amnesty.fr

La Cimade I Vincent Brossel – 01 44 18 60 56 / 06 42 15 77 14 vincent.brossel@lacimade.org 

 Médecins du Monde I Lisa Véran et Aurélie Defretin – 01 44 92 14 31 / 06 13 80 22 14 presse@medecinsdumonde.net

 Médecins Sans Frontières I Charlotte Nouette-Delorme – 01 40 21 27 25 / 06 83 31 55 39 charlotte.nouette-delorme@paris.msf.org

Secours Catholique Caritas France I Catherine Coutansais et Djamila Aribi – 06 74 95 55 19 / 01 45 49 73 40 / 75 24  


C’est la première carte interactive qui recense la multitude d’initiatives citoyennes de solidarité avec les migrants sur tout le territoire français. Elle permet d’avoir une vision précise de l’élan de solidarité, d’ouverture et d’hospitalité qui a émergé dans toutes les régions, à l’opposé des discours de repli xénophobe diffusé par la fachosphère ou le FN.

Ils sont citoyens Français ou non, bénévoles ou salariés, grands-parents ou étudiants. Leur point commun : ils sont tous engagés auprès des migrants et réfugiés arrivés en France, dans des associations, collectifs citoyens, collectifs de voisins, formels ou informels, ou parfois même individuellement. Depuis novembre 2016, ces citoyens et associations de solidarité [1] se réunissent régulièrement. Ensemble, ils ont décidé de construire une cartographie interactive pour recenser les centaines d’initiatives citoyennes qui ont émergé ces derniers mois de manière spontanée face à la fermeture des frontières, alors même que des personnes fuient la guerre ou la misère.

Ces initiatives sont recensées en différentes catégories : accueil, accompagnement juridique, formation, activités socio-culturelles, insertion, santé, alimentation, habillement, hébergement, service de domiciliation, interpellation (mobilisation-plaidoyer), bagagerie, interprétariat, information, sauvetage. Il y a deux manières de chercher une initiative particulière : soit en la localisant sur la carte, soit en utilisant l’annuaire qui permet de trier par nom de ville ou par catégorie.

« Une autre idée de la France : solidaire, accueillante, ouverte »

L’objectif de cette cartographie est triple : 
>  mieux connecter les militants entre eux, se faire connaître les uns et des autres ; 

>  être un outil d’information au service des personnes ayant des besoins de formation, d’accompagnement juridique, de soins médicaux, etc. ; 
>  rendre visible cette solidarité et montrer qu’une autre France existe, accueillante et mobilisée aux côtés des migrants…

« Appeler à un sursaut citoyen, c’est grossir les rangs de ces initiatives partout en France qui ne se voient pas, ne se connaissent pas et sont pourtant une vraie source de réenchantement », soulignent les initiateurs de cette carte. « C’est faire en sorte qu’elles deviennent l’affaire et l’histoire de chacune et de chacun. C’est oser clamer haut et fort qu’accueillir des migrants ne pose aucun problème, sauf aux tenants d’une politique et d’une administration de plus en plus xénophobes. C’est montrer que nous, citoyens, avons une autre idée de la France, que nous voulons solidaire, accueillante, ouverte. Nous sommes des millions, nos actes et ce qu’ils posent comme vision de la France, doivent être pleinement pris en considération par les futurs élus de la République, président et parlementaires ! »

Comment agir ?

Cette base de données a été réalisée avec des logiciels libres et en crowdsourcing (production participative) par des bénévoles et salariés des associations et collectifs impliqués dans ce « Sursaut Citoyen » [2]. Les initiateurs de cette cartographie invite chacune et chacun à l’enrichir : le site Internet dispose d’un formulaire en ligne pour vous permettre d’enregistrer les initiatives que vous connaissez près de chez vous.

Les organisations et individus à l’origine de cette cartographie appellent également à faire entendre ce « sursaut citoyen » sur les réseaux sociaux. Plusieurs vidéos ont déjà été réalisées et mises en ligne sur le site pour permettre à des citoyens engagés et solidaires de faire connaître les raisons de leur engagement et l’initiative à laquelle ils apportent leur soutien.

Plus d’informations : sursaut-citoyen.org / @SursautC / #LaPreuveParNous


Télécharger
Compte-rendu de la réunion du collectif migrants du 5 avril
CR Réunion CollMigr83 5-04-2017 .pdf
Document Adobe Acrobat 74.3 KB